Connect with us

CA.News

Beloeil | A “freedom chain” formed by opponents of health measures

Published

on




Main dans la main, un millier d’opposants aux mesures sanitaires ont formé une chaîne à Belœil, aux abords d’une rue tout près de l’autoroute 20, en scandant « liberté ! liberté ! liberté ! ».

Un poids lourd a klaxonné en passant devant la foule, qui levait les bras au ciel en regardant vers l’autoroute. Des manifestants dansaient au son des airs pop, bière à la main, en agitant des drapeaux du Canada. Plusieurs familles agitaient des animaux en peluche.

Au milieu de la chaîne humaine, Mélodie Gauvreau Capcha, mère de trois enfants de 9, 16 et 18 ans, dit se sentir « trahie ». « On nous a promis des choses et finalement on nous a dit qu’on ne passerait pas Noël avec notre famille ou qu’on ne passerait pas l’Halloween, dit la résidante de Mont-Saint-Hilaire, coiffée d’un drapeau du Canada. On parle de petites choses qui peuvent paraître banales pour des gens, mais c’est une claque dans la face. »


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

L’état d’urgence sanitaire qui tire à sa fin ne rassure pas Mme Gauvreau Capcha. « Ce que je ressens, c’est qu’ils disent qu’ils vont enlever certaines mesures sanitaires, mais c’est quasiment écrit dans le ciel qu’ils vont remettre ça au mois de juin », estime-t-elle. Cette dernière raconte s’être rendue deux fins de semaine consécutives à Ottawa, en février, pour prendre part aux manifestations du « Convoi de la liberté 2022 ».

Près du Parc Victor-Brillon, où plusieurs manifestants se rassemblaient avant d’aller vers l’autoroute 20, Laurie Robinson se tient debout à travers l’ouverture du toit ouvrant d’une voiture. « Nous demandons à M. Legault de cesser ces mesures [sanitaires] “says the resident of La Prairie, who waves a flag of Canada and another of Quebec, smiling.


PHOTO DOMINICK GRAVEL, THE PRESS

The event takes place under police surveillance. At the beginning of the afternoon, the streets near the entrances for the Autoroute 20 were crowded with cars wishing to go to the demonstration.

Gatherings like the one in Beloeil were to be held on Saturday in Rimouski, Saint-Cyrille-de-Wendover and Rigaud, according to information from the event’s Facebook page.

Convoys from these places must converge in Lévis to demonstrate in the evening. A “freedom chain” was also to be formed there around 1 p.m.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *