Connect with us

U.S News

Despite the deluge, drought problems remain | California holds its breath

Published

on


Southern California got a break in rainfall on Wednesday as wind and rain continued to batter the upstate. The bad weather will persist in the next few days, although with less violence, it is expected.

As of 3 p.m. Wednesday, the U.S. National Weather Service (NWS) was still forecasting heavy showers for northern California and issuing a warning of “slight risk of excessive precipitation” in that area.

As the weather calmed down on Wednesday, some of the tens of thousands of evacuees were able to return home, as crews of city and state workers worked to clear up the countless debris and reopen stretches highways and main roads closed in the last few days.




Le bilan humain est passé de 17 à 18 morts, selon une compilation du Los Angeles Times. Mercredi, la police du comté de Sonoma a en effet rapporté la mort d’une femme de 43 ans dont le corps a été retrouvé dans sa voiture submergée à Forestville. Quant au bambin de 5 ans porté disparu mardi dans le secteur de Los Robles, il n’a pas été retrouvé.

Le bureau du gouverneur démocrate Gavin Newsom souligne avec insistance que les tempêtes des deux dernières semaines ont fait plus de victimes que les incendies de forêt des deux dernières années.

Sécheresses extrêmes. Incendies de forêt. Inondations historiques et rivières atmosphériques. Nous ne sommes plus dans une anomalie. La Californie est la preuve d’une crise climatique réelle et à prendre au sérieux.

Message du gouverneur Gavin Newsom sur Twitter

À 16 h 30 (heure de Montréal) mercredi, quelque 54 000 clients californiens étaient encore sans électricité, selon le site poweroutage.us.


PHOTO SHMUEL THALER, ASSOCIATED PRESS

Des travailleurs de la Pacific Gas and Electric Company s’efforcent de rétablir le courant à Santa Cruz.

Une première évaluation indique que les dommages pourraient atteindre un milliard de dollars américains, a indiqué Adam Smith, un expert de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), en entrevue avec le Los Angeles Times.

Mercredi, les cartes des services météo montraient l’image prégnante d’une nouvelle rivière atmosphérique fonçant vers le nord de l’État.

« C’est actuellement très venteux. La pluie n’a pas encore commencé, mais je m’attends à ce que cela survienne très rapidement », a indiqué Kim Bergel, mairesse de la ville d’Eureka, en entrevue téléphonique avec La Presse.


PHOTO DE TAMMY MARKIN, FOURNIE PAR KIM BERGEL

« C’est une grosse tempête. La mer est agitée. On encourage les gens à rester à la maison », a dit à La Presse Kim Bergel, mairesse de la communauté d’Eureka, dans le nord de la Californie. Sur la photo, des vagues déferlent sur la jetée nord de la ville.

« Nous avons affaire à une grosse tempête, mais nous avons l’habitude, poursuit-elle. Rien n’a été fermé. Mais comme la pluie est intense et les vents sont forts, nous suggérons aux citoyens de rester en dehors des parcs, car nous avons beaucoup d’arbres pouvant perdre des branches. Nous avons demandé aux gens de rester à la maison et de ne pas conduire. »

Selon Mme Bergel, des séquoias ont été endommagés par le mauvais temps des derniers jours. Ce que rapporte aussi le quotidien San Francisco Chronicle. « Les célèbres forêts de séquoias de la Californie situées le long de la côte nord ont été frappées par la vague de tempêtes, ce qui a incité les parcs concernés à cesser leurs activités pour une période indéterminée », lit-on dans le numéro de mercredi.

La majorité des parcs de l’État de Californie ont été partiellement ou totalement fermés pour une période indéterminée. Quelques dizaines de parcs sont complètement fermés, notamment dans les comtés de Monterey, Humboldt, Santa Barbara, Santa Cruz, etc.


PHOTO FRED GREAVES, REUTERS

La rivière American, qui traverse Sacramento, est sortie de son lit.

Impact sur les sécheresses

La pluie des derniers jours se traduira par un remplissage partiel de plusieurs grands réservoirs de la Californie pratiquement à sec en raison des nombreuses périodes de sécheresse des dernières années.

Par exemple, le niveau du lac Shasta, plus important réservoir de l’État, a grimpé de 9,7 mètres depuis le début des précipitations et pourrait monter à 15 mètres avec la pluie attendue dans les prochains jours.

Le rehaussement des niveaux permettrait d’avoir une bonne réserve d’eau pour un an. Mais ce déluge ne permettra pas d’effacer les conséquences de plusieurs années de sécheresse qui ont marqué la région, estiment des experts.

« À Noël, le réservoir du lac Shasta se trouvait à 55 % de sa moyenne historique. Mardi, ce niveau avait été relevé à 70 %. C’est une amélioration, mais on reste bien en deçà des moyennes historiques, en raison de plusieurs années de pénuries d’eau », indique Alan Haynes, hydrologue au California Nevada River Forecast Center.

Autre observation, le manteau de neige qui s’accumule en hiver dans les régions montagneuses se déversait auparavant lentement dans les lacs-réservoirs, permettant d’en relever le niveau. Or, cette fonte a maintenant tendance à s’accélérer et les réservoirs ne captent pas toute cette eau.

« Le système californien [d’approvisionnement en eau potable] was built around a climate we no longer have,” says Laura Feinstein, climate and environmental resilience expert at nonprofit public policy organization SPUR.

With Agence France-Presse, the Associated Press, the Los Angeles Timesthe San Francisco Chronicle and the San Francisco Examine

Learn more

  • 3 million
    About 3 million gallons of sewage were dumped into rivers, roads, neighborhoods and the San Francisco Bay area from overflowing sewers.

    source : san francisco review



Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *