Connect with us

Uncategorized

Highlights | What you need to know this Saturday

Published

on




  • Marioupol a encore été massivement bombardé samedi par les forces russes. Après 12 jours de siège, la ville portuaire n’a ni eau potable, ni gaz, ni électricité, ni communications. Des gens se sont battus pour de la nourriture, a déploré l’organisme Médecins sans frontières, évoquant une situation « quasi désespérée ».
  • Dans la ville portuaire de Mykolaïv, les bombardements n’ont quasiment pas cessé durant la nuit de vendredi à samedi, touchant notamment un centre d’oncologie et un hôpital ophtalmologique.
  • À Kyiv, les forces russes ont assez avancé pour faire craindre un prochain encerclement imminent de la capitale, où seules les routes vers le sud restent dégagées. La ville se prépare à une « défense acharnée », selon la présidence ukrainienne.





  • Les frappes russes ont également détruit l’aéroport de Vassylkiv samedi matin, à environ 40 kilomètres au sud de Kyiv.
  • Le président de la Russie, Vladimir Poutine, s’est entretenu par téléphone pendant plus d’une heure avec son homologue français, Emmanuel Macron, et le chancelier allemand, Olaf Scholz. Un appel « très franc et difficile », a déclaré l’équipe de M. Macron, ajoutant que M. Poutine n’avait donné aucun signe d’une intention de stopper les frappes.
  • Lors de cet appel, Vladimir Poutine a dénoncé des « violations flagrantes » du droit humanitaire par les forces ukrainiennes. L’Élysée a répliqué en accusant la Russie de proférer des « mensonges ».
  • Les États-Unis ont autorisé samedi une nouvelle aide en armes de 200 millions de dollars pour l’Ukraine afin de l’aider à se défendre. Le président Joe Biden a autorisé le déblocage de ces fonds « en matériel et en services de défense [provenant] Department of Defence” as well as “military training”, to “provide assistance to Ukraine”.
  • Russia for its part threatened on Saturday to target Western arms deliveries to Ukraine. Russia’s Deputy Foreign Minister Sergei Ryabkov said he “warned the United States” that these “convoys” were becoming “legitimate targets”.

Zelensky evokes a “fundamentally different approach” of Moscow in the talks with Kyiv





With Agence France-Presse and the Associated Press

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *