Connect with us

EU.News

Russia | Nursing home fire kills 22

Published

on





(Moscou) Au moins 22 personnes ont trouvé la mort dans la nuit de vendredi à samedi dans l’incendie d’une résidence de personnes âgées à Kemerovo, en Sibérie, dans le centre-est de la Russie, ont annoncé les enquêteurs.

« Selon les dernières données, lors de l’inspection du site, les corps de deux autres personnes ont été retrouvés. Le nombre de morts est ainsi passé à 22 », a déploré le Comité d’enquête russe, responsable des principales investigations dans le pays.

Selon les enquêteurs, « six autres personnes ont été blessées, dont deux ont été hospitalisées dans un état grave avec des brûlures ».

Le précédent bilan des secours russes publié sur Telegram faisait état de 20 morts. « À 5 h 25 (21 h 25, heure de l’Est) », les opérations de secours « étaient terminées », avaient-ils précisé sur Telegram.

Sur une vidéo publiée par les secours, on pouvait apercevoir de la toile calcinée et plusieurs camions de pompiers positionnés proche du petit établissement délabré. L’intérieur du bâtiment est entièrement parti en fumée.


PHOTO MINISTÈRE RUSSE DES SITUATIONS D’URGENCE VIA ASSOCIATED PRESS

Selon l’agence de presse Tass, le feu s’est propagé dans la nuit sur 180 m2 dans un bâtiment en bois de deux étages.

Cette maison de retraite privée était « illégale », selon une source au sein des forces de l’ordre, citée par Tass.

Kemerovo déjà endeuillée en 2018

Le Comité d’enquête russe avait annoncé plus tôt samedi l’ouverture d’une enquête notamment pour « négligence ayant entraîné la mort de deux personnes ou plus ».

« Un homme de 31 ans » est accusé par les enquêteurs d’« avoir loué une maison privée comme résidence temporaire à des personnes » âgées, a affirmé le Comité d’enquête dans un autre communiqué.  

Les enquêteurs ont publié en fin de matinée une courte vidéo montrant l’interrogatoire d’un homme au visage flouté.

L’origine présumée du feu serait « un poêle défectueux », ont affirmé les enquêteurs.

« La veille de l’incident, les locataires ont informé [le propriétaire] that the boiler was defective, but he took no steps to repair the equipment,” they denounced.

“The inspection of the premises continues, the objects necessary for the continuation of the investigation are seized. Witnesses are questioned”, can we also read in their press release.

According to the emergency services, the establishment had been “identified at the end of 2021” by the authorities and was to be the subject of an unannounced check in 2023.

“On December 7, the inspector from the National Fire Surveillance Service arrived at the establishment for an inspection visit. The management of the refuge had refused him access to the premises, ”denounced the emergency services again.

The regional governor, Sergei Tsivilev, ordered him, on Telegram, that “all retirement homes, mainly private, be checked”.

The city of Kemerovo was already bereaved in March 2018 by a fire in a shopping center which killed 60 people, including around 40 children and adolescents, a tragedy which had shocked Russia.

Fire safety rules are not always respected in Russia, partly because of corruption, with many property developers obtaining building permits in exchange for bribes.

In early November, a fire in a bar in Kostroma, 300 kilometers northeast of Moscow, killed 13 people.

In 2009, 156 people were killed in a major nightclub fire in Perm, a town in the Urals in eastern Russia.



Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *