Connect with us

EU.News

War in Ukraine, Day 283 | New Russian strikes from Moscow, Russian airbases targeted

Published

on


(Kyiv) Ukraine suffered a new deadly salvo from Russian missiles on Monday, causing further power and water cuts in a country already in energy crisis.

Russian air bases, far from the border between the two countries, were also the target, according to Moscow, of raids carried out during the day by Ukrainian drones, which killed at least three Russian soldiers. Kyiv did not confirm.

These new Russian strikes on Ukraine come on the day of the entry into force of the mechanism for capping the sale price of Russian oil decided by the West, who are thus trying to dry up Moscow’s windfall to finance its military effort.

Monday morning, the Kremlin warned that this new sanction would have “no impact” on its offensive.

In this tense context, Russian President Vladimir Putin appeared on television on Monday driving a car crossing the Crimean Bridge, a key infrastructure that connects Russia to this Ukrainian peninsula annexed in 2014 by Moscow. An explosion, attributed by the Kremlin to Ukraine, had damaged it in October.




Quelques instants auparavant, les sirènes antiaériennes ont retenti à travers l’Ukraine qui « subit une huitième attaque massive de missiles par un État terroriste. Malheureusement, il y a déjà des dégâts sur l’infrastructure énergétique », a indiqué l’opérateur national, Ukrenergo.

Les alertes ont toutefois rapidement été levées et le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré que la défense antiaérienne de son pays était parvenue à « abattre la plupart des missiles » russes.

Selon l’armée de l’air ukrainienne, plus de 60 sur 70 missiles tirés par Moscou ont été détruits en vol.

Depuis l’automne, et une série d’humiliants revers, l’armée russe a multiplié les frappes contre les installations énergétiques ukrainiennes, si bien que l’essentiel de la population civile n’a de l’électricité que quelques heures par jour.


PHOTO FOURNIE PAR LA RÉGION DE ZAPORIJJIA VIA ASSOCIATED PRESS

Un bâtiment et une voiture détruits par des frappes russes dans le village de Novosofiivka, dans la région de Zaporijjia, dans le sud-est de l’Ukraine.

Des heures sans courant

Selon le chef adjoint de l’administration présidentielle ukrainienne Kyrylo Tymochenko, un premier bilan fait état d’au moins deux morts et trois blessés, dont un enfant.

En visite à Kyiv, le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Volker Türk, a écrit sur Twitter, photo à l’appui, avoir dû rejoindre un abri anti-bombe et y poursuivre une réunion.  

Les frappes russes ont provoqué de nouvelles coupures d’eau et d’électricité dans plusieurs villes et régions, alors que les températures hivernales sont bien installées.

En raison de ces frappes, Ukrenergo a averti que des coupures d’électricité en urgence allaient être appliquées dans toute l’Ukraine « pour maintenir l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité ». « L’électricité sera fournie prioritairement aux infrastructures essentielles », a ajouté Ukrenergo sur Telegram.

Plus tôt, le premier ministre Denys Chmygal avait assuré que « le système énergétique du pays fonctionne et reste intact ».

Avant même les nouvelles frappes, Ukrenergo avait qualifié lundi de « difficile » la situation concernant les approvisionnements en électricité.

À Borodianka, au nord-ouest de Kyiv recouverte de neige et de verglas, de grandes tentes équipées de poêles à bois ont été installées pour permettre à la population de se réchauffer ou de cuisiner.

« L’électricité est coupée pendant quatre heures, parfois six heures », témoigne un de ses habitants, Serguiï, avant de déchirer les pages d’un livre pour confectionner un allume-feu.

« On a du bois »

À côté, un homme barbu découpe du bois avec une hachette, pendant qu’une femme roule de la pâte pour faire des petits pains farcis. Le feu ronronne, un samovar est posé sur le poêle pour réchauffer l’eau.

« Le plan est simple : on a du bois et on s’assied ici », reprend Serguiï. Mais il redoute des coupures encore plus longues qui seraient « très dures, surtout pour les enfants ».

Les combats continuent aussi de faire rage sur la longue ligne de front. L’armée ukrainienne a ainsi annoncé lundi avoir repoussé, au cours des 24 heures précédentes, plusieurs attaques, notamment dans le secteur de Bakhmout, dans l’Est.  


PHOTO LIBKOS, ASSOCIATED PRESS

Deux policiers regardent des fragments de missiles russes tombés sur Kharkiv.

À Moscou, en fin de journée, le ministère de la Défense a lui fait état d’attaques contre deux bases aériennes dans le centre de la Russie.  

« Le régime de Kyiv […] attempted to carry out strikes with Soviet-designed drones on the Diagilevo airbase in the Ryazan region and the Engels airbase in the Saratov region,” the text reads.

The ministry accuses the Ukrainian forces of seeking “to disable long-range Russian planes”, used for strikes on energy infrastructure in Ukraine.

If these “jet drones” were intercepted by Russian anti-aircraft defense systems, their debris fell on the territory of the air bases attacked, causing explosions there, killing three soldiers, injuring four and “slightly” damaging two planes, according to the press release.



Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *